Présentation du service
Cash = Art se propose d’examiner les liens qui unissent collectionneur et artiste sous un angle délibérément provoquant.
Ici, le collectionneur qui passe commande n’est pas seulement le producteur de l’œuvre au sens financier, il en fournit littéralement la matière première. Ainsi, le montant de l’opération ne dépend-il pas d’un budget prévisionnel élaboré en concertation avec l’artiste mais simplement de la somme d’argent liquide que le commanditaire entend changer en art. Cette somme définissant du même coup certaines caractéristiques formelles de l’œuvre et le montant de la « commission » versée à l’artiste.
En définitive, le commanditaire est l’usager d’un service d’artification lui permettant de transformer son argent liquide en quelque chose de plus présentable. Dans un rapport de dépendance affirmé envers la personne qui le rémunère, le rôle de l’artiste s’en trouve réduit délibérément à celui d’un exécutant particulier dont la seule légitimité artistique garantie le succès de l’opération.
A travers cette action, c’est bien entendu sur la partie la plus sombre du marché de l’art que Yann Dumoget entend porter le regard. Dans un raccourci où se retrouvent second degré et humour grinçant, il s’agit pour lui d’une manière radicale de s’intéresser aux différents agents d’une économie particulière, celle de l’art contemporain, qui se caractérise par un système de valeurs et des comportements qui lui sont propres.

Télécharger la proposition complète en PDF

Cliquez ici pour demander un devis